Patient sportif

Un certificat « pas anodin »  Abonné

Publié le 20/05/2011

Le plus souvent en pleine santé, nos patients sportifs consultent ponctuellement pour la rédaction de certificats de non contre-indication au sport. Des certificats à haut risque médico-légal pour le médecin, qui doit parfois refuser de les délivrer et savoir adresser son patient à un médecin du sport, le cas échéant.

«Bruno. 35 ans, vient tous les ans pour le renouvellement de son certificat de non contre-indication pour le karaté... Au vu de sa tension, son médecin lui demande de consulter d'abord un cardiologue... »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte