Soins médicaux ou soins spirituels ?  Abonné

Publié le 05/11/2010

« Dans l'acte de soigner, chacun sait (ou devrait savoir) qu'il a engagé plus de lui-même qu'une simple compétence ou un geste, et davantage que le sens qu'il y met. Il existe une parenté de soin et de l'attention spirituelle... » affirme le Pr Rougeron. Une dimension spirituelle du soin qui renvoie aux racines religieuses de notre métier de médecin, aujourd'hui occultée par le savoir médical et la technique mais qui retrouve tout son sens dans ces moments « sacrés » que constitue la fin de vie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte