Si la violence se manifeste...  Abonné

Publié le 07/05/2010

Quelle attitude adopter quand la violence verbale voire physique s'exprime néanmoins dans la salle d'attente ? « Les signaux non verbaux que doit communiquer le médecin sont ceux qui expriment la confiance en soi et le sang-froid pour éviter l’escalade », explique Pascal Lefèbvre, formateur dans la gestion de la violence en entreprise. Par exemple, regarder le patient agité d'une manière neutre, sans baisser les yeux et parler avec une voix calme, sécurisante, sans geste brusque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte