Médecine du sport

Quid des certificats de non contre-indication au sport ?  Abonné

Publié le 10/09/2010

Entre les bienfaits de la pratique d’un sport et ses risques authentiques, comment les médecins gèrent-ils les demandes de certificats de non contre-indication ? Ce travail de thèse de médecine générale.

Les activités sportives en compétition sont subordonnées depuis 1975 à un contrôle médical obligatoire dont le but est de prévenir un risque vital, éviter la création d’une pathologie ou son aggravation. Dans le sillage de cette législation, mais sans fondement légal, les clubs ou associations de sport de loisirs demandent à ses adhérents de présenter un certificat de non contre-indication.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte