Iatrogénie

Polyprescription et iatrogénie, l’auto-analyse de 60 médecins  Abonné

Publié le 11/12/2009
Cette toute dernière partie de l’étude Polychrome consistait à interroger les médecins généralistes sur les déterminants de leurs polyprescriptions et de la iatrogénie induite. L’objectif était de mieux cerner les difficultés pour afin de modifier les pratiques.
Dr Pascal Clerc (auteur principal de l'étude Polychrome, SFMG)

Dr Pascal Clerc (auteur principal de l'étude Polychrome, SFMG)
Crédit photo : ©DR

LES MÉTHODES

60 médecins généralistes ont été sélectionnés sur les critères suivants : la moitié du groupe devait ne pas être adhérant à la SFMG, la répartition par classes d’âge, et par genre devaient être superposable à celle des données du Conseil National de l’Ordre des Médecins en 2002 (CNOM), l’activité des médecins, et leur territoire d’exercice devaient être superposable à celle des données du SNIR 3 (Données CNAMTS –DSES –DEOS).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte