Zapping

PILULE, LA DEUXIÈME GÉNÉRATION À L’HONNEUR  Abonné

Publié le 05/10/2012

Crédit photo : ©CAVALLINI JAMES / BSIP

Le feuilleton sur la contraception orale œstroprogestative se poursuit. C’est au tour de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) de se prononcer lundi 1er octobre dernier « en faveur de la prescription en première intention de pilules de 2e génération contenant du levonorgestrel quand une contraception orale œstroprogestative est choisie » au regard du risque thrombo-embolique des pilules de 3e génération et celles contenant de la drospérinone et de l’absence d’études comparatives leur attestant un bénéfice supplémentaire (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte