Oncologie

PERTE DE POIDS ET CANCER  Abonné

Publié le 27/11/2020

Toute perte de poids involontaire significative chez un patient doit alerter, avec en arrière-pensée l’éventualité d’une pathologie cancéreuse. Mais dans les faits, cette recherche est bien souvent empirique. Une étude rétrospective de cohorte conduite en Grande-Bretagne apporte des données cliniques et biologiques utiles à la pratique.

Crédit photo : SPL/PHANIE

Prioriser la recherche d’un cancer chez les patients qui consultent pour une perte de poids involontaire en médecine générale : étude de performance diagnostique
Prioritising primary care patients with unexpected weight loss for cancer investigation : diagnostic accuracy study Nicholson BD, Aveyard P, Price SJ, Hobbs FDR & al. BMJ 2020; 370: m2651.
https://dx.doi.org/10.1136/bmj.m2651

CONTEXTE

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte