Laits maternisés

Pas de culpabilisation des mamans qui refusent d'allaiter  Abonné

Publié le 07/05/2009

En dépit des récentes recommandations de l'Académie Nationale de Médecine en faveur de l'allaitement maternel, il n'est pas toujours facile pour une jeune maman d'allaiter son bébé pour des raisons à la fois matérielles et psychologiques. La faculté d'être une « bonne mère » n'est pas remise en cause par un allaitement avec du lait maternisé.

« Mme P., 39 ans, vient d'accoucher mais souhaite reprendre dès que possible son activité professionnelle. Comme sa mère, elle préfère donner le biberon plutôt que d'allaiter, d'autant que le papa est partant pour partager la tâche… »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte