Toxicologie 

L’INTOXICATION AU PARACÉTAMOL  Abonné

Publié le 14/09/2018
Hautement hépatotoxique aux doses suprathérapeutiques, le paracétamol est à l’origine de l’une des intoxications les plus fréquentes. L’identification rapide du surdosage conduit au transfert hospitalier en urgence pour la décontamination digestive, la stratification du risque hépatotoxique et l’instauration précoce du traitement par N-acétylcystéine.
Paracetamol

Paracetamol
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

L’intoxication au paracétamol ou N-acétyl-p-aminophénol (aminophène en anglais) représentait environ 10 % des intoxications médicamenteuses (volontaires ou non) en France en 2006. Cette fréquence est expliquée par l’omniprésence de la molécule dans les foyers français et par sa facilité d’accès en pharmacie. Premier antalgique utilisé en France, le paracétamol est aussi la substance active la plus vendue en ville en chiffre d’affaires et en nombre de boîtes (tous médicaments confondus).

MÉCANISMES DE TOXICITÉ

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte