Urologie

L’hyperactivité vésicale  Abonné

Publié le 19/01/2018

Même si, chez la femme, ce syndrome est assez souvent idiopathique, il est important de rechercher et de traiter les causes sous-jacentes. Chez l’homme, l’origine est parfois une hyperplasie de la prostate, mais des diagnostics différentiels sont à rechercher.

J'EXPLIQUE

Dans l’hyperactivité vésicale (HV), la vessie se trouve dans un état d’hyperexcitabilité. Commençant à se remplir, elle envoie un message au cerveau pour qu’elle se vidange. Les causes peuvent être diverses : neurologiques – problèmes de commandes de la vessie ; mais aussi locales, perturbant la vessie et sa paroi, etc. D’autres fois, on ne retrouve pas de cause.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte