ORL

LES TROUBLES DE L'ODORAT  Abonné

Publié le 05/03/2021
Examen TDM sans injection, coronal (A) et sagittal (B), d’un patient présentant une polypose naso-sinusienne débutante révélée par une anosmie. Noter les opacités prenant aussi bien l’ethmoïde antérieur que postérieur.
Examen IRM en coupe sagittale d'un patient présentant une anosmie d'installation progressive dont la prise en charge tardive a révélé la présence de ce volumineux méingiome.
Examen TDM sans injection des sinus de la face en coupe coronale chez deux patients présentant une cacosmie. A : rupture d’un granulome dentaire dans le sinus maxillaire. B : aspergillome du sinus maxillaire.

La perception d’une odeur résulte de la stimulation du système olfactif par un mélange important de molécules odorantes. L’analyse sémiologique de la dysosmie est l’élément clé du diagnostic. L’imagerie est prescrite avec parcimonie et toujours en seconde intention.

INTRODUCTION

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte