Pneumologie

LES EXACERBATIONS DE BPCO  Abonné

Publié le 29/03/2018
La prise en charge des exacerbations aiguës de BPCO reste hétérogène. La SPLF a réactualisé ses recommandations de prise en charge et de suivi, notamment en ville.
BPCO

BPCO
Crédit photo : SCIENCE SOURCE/PHANIE

UNE DÉFINITION ? UN DÉFI !

Il n’y a pas de définition universellement et unanimement admise à l’exacerbation aiguë (EA) de BPCO. Par exemple, la triade d’Anthonisen, bien connue des étudiants (augmentation de la dyspnée, du volume des crachats et de leur purulence) en a été une des premières définitions ; cependant, elle n’est qu’un reflet partiel des EA, puisqu’elle a été conçue pour évaluer l’antibiothérapie dans les EA d’origine bactérienne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte