LES ALTERNATIVES AU VALSARTAN  Abonné

Publié le 07/12/2018
Automesure de tension

Automesure de tension
Crédit photo : GARO/PHANIE

Après une première vague de retrait des médicaments à base de valsartan en juillet, l’ANSM vient d’annoncer de nouveaux rappels de lots. En cause cette fois, la présence d’un autre type d'impureté, la NDEA (Nnitrosodiéthylamine), classée comme la NDMA « probablement cancérogène » chez l’homme par l’OMS. Ce dernier rappel est particulièrement important, puisqu’il concerne plus de 60 % du marché français. Des ruptures de stock sont donc à prévoir. Les associations fixes valsartan/hydrochlorothiazide et valsartan/amlodipine sont aussi concernées par ces retraits.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte