Gynécologie

L'ENDOMÉTRIOSE  Abonné

Publié le 14/03/2019
Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie mal repérée. Les recommandations de la HAS de décembre 2017 tendent à proposer à chaque patiente un parcours de soins homogène, coordonné et optimal.
Endométriose

Endométriose
Crédit photo : SPL/PHANIE

Dans un contexte d’évolution de la pratique clinique ces dernières années et avec des patientes devenues des interlocutrices mieux informées, la Haute autorité de Santé (HAS) et le Collège des gynécologues et obstétriciens français ont produit en décembre 2017 des recommandations de pratique clinique sur l’endométriose, dont une synthèse spécifiquement destinée aux médecins généralistes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte