Zapping

Le « mineur » et son médecin  Abonné

Publié le 02/04/2010

Une récente analyse du Centre de Documentation de l’Unaformec (1) s’est intéressée à la possibilité pour un médecin face à un patient mineur de faire échec à l’autorité parentale et les conditions dans lesquelles doit s’appliquer le secret médical.

-› Le « droit au secret » du patient mineur

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte