Ophtalmologie

LE GLAUCOME NÉOVASCULAIRE  Abonné

Publié le 04/09/2020

Le glaucome néovasculaire est, parmi les glaucomes, le plus redouté, de par sa conséquence majeure : la cécité. Cependant, cette pathologie fréquente chez les diabétiques a un développement progressif. Une prise en charge et un suivi précoces permettent souvent d’éviter des complications irréversibles.

Cliché 1 : œil gauche rouge douloureux dans le cadre d’un glaucome néovasculaire.

Cliché 1 : œil gauche rouge douloureux dans le cadre d’un glaucome néovasculaire.
Crédit photo : Dr Frances

Nous voyons en urgence Michel, 63 ans, pour une douleur importante au niveau de l'œil gauche, avec une forte rougeur (cliché 1). Ce patient, suivi par un confrère, est un diabétique de type 2 peu observant. Suite à la douleur oculaire ressentie depuis 48 heures, il a décidé d’effectuer le bilan sanguin prescrit il y a 4 mois. L’hémoglobine glyquée est à 8,7 %, et la glycémie à jeun à 2,4 g/l. Compte tenu de ces éléments, nous l’adressons à un ophtalmologue qui pose le diagnostic de glaucome néovasculaire.

INTRODUCTION

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte