Le choc anaphylactique  Abonné

Par
Publié le 29/03/2019
RP

RP
Crédit photo : TIM VERNON/SPL/PHANIE

J’EXPLIQUE

• L’incidence de l’anaphylaxie augmente depuis une vingtaine d’années, notamment celle d’origine alimentaire chez l’enfant (1 Européen sur 300).

• Lors d’un premier contact avec l’allergène, l’organisme synthétise des anticorps allergiques (IgE spécifiques) qui vont se fixer sur les mastocytes. C’est lors d’un second contact avec ce même allergène que les mastocytes seront activés, déversant des médiateurs chimiques (histamine, etc.) à l’origine des manifestations allergiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte