Le bébé menacé  Abonné

Publié le 28/01/2011

Entre angoisse et culpabilité, se pose la question des risques pour le bébé chez la femme désirant avoir des enfants. Maladie que l’on ne guérit pas, l’herpès génital chez la mère constitue en effet un risque pour l’enfant aussi bien in utero, lors de l’accouchement par contact direct avec les sécrétions maternelles (d’où la césarienne quasi-systématique) mais aussi en période postnatale. La surveillance sérologique et les examens virologiques directs aide à choisir la stratégie de prévention de la transmission mère-enfant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte