Pneumologie

La BPCO chez la femme  Abonné

Publié le 23/03/2018

Plus précoce et plus sévère que chez les hommes,la BPCO reste pourtant sous-diagnostiquée chez la femme.

J’EXPLIQUE

• La BPCO est sous-estimée chez la femme, alors que sa prévalence au stade II serait au moins égale à celle des hommes, surtout dans les pays où le tabagisme a augmenté chez la femme.
• C’est une pathologie chronique, résultant d’une interaction entre prédisposition génétique et facteurs environnementaux incluant le tabac et des aérocontaminants professionnels ou domestiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte