Rhumatologie

HYPERURICÉMIE ET GOUTTE : PRISE EN CHARGE  Abonné

Publié le 15/01/2021

Il faut bien distinguer l’hyperuricémie asympto­matique de celle associée à une goutte, l'hyperuricémie étant une condition nécessaire mais pas suffisante pour l’apparition d’une goutte. La Société française de rhumatologie vient de publier des recommandations sur leur prise en charge, qui se caractérise par une décision thérapeutique simplifiée et des objectifs d’uricémie plus stricts.

Crédit photo : ZEPHYR/SPL/PHANIE

INTRODUCTION

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte