Urologie

HYPERPLASIE BENIGNE DE LA PROSTATE : NOUVEAUX CONCEPTS, NOUVEAUX TRAITEMENTS  Abonné

Publié le 13/04/2017
L’hyperplasie bénigne de la prostate touche près d’un homme sur deux à partir de 60 ans. Les symptômes sont variables et peuvent perturber profondément  la qualité de vie, avec parfois des conséquences sur la sexualité. Cette pathologie voit ses indications thérapeutiques évoluer avec de nouveaux traitements moins radicaux que la chirurgie, qui reste le traitement de référence pour les formes sévères.
.

.
Crédit photo : Professeur O HÉLÉNON

L’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP), anciennement appelée « adénome de la prostate », est très fréquente car elle atteint près d’un homme sur deux après 60 ans et peut débuter parfois avant 50 ans. Le diagnostic repose sur l’association de symptômes du bas appareil urinaire (SBAU) associés à une augmentation de volume de la prostate sans limite inférieure.

LES FACTEURS DE RISQUE

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte