Mise au point

HTA : DIAGNOSTIC ET PRIMO-PRESCRIPTION  Abonné

Publié le 18/11/2016
Plus de dix ans après la dernière recommandation de 2005 sur l’HTA, la Haute Autorité de santé (HAS), en collaboration avec la Société française d’HTA (SFHTA), publie une feuille de route destinée aux professionnels de santé. Priorité au diagnostic précoce, aux mesures hygiénodiététiques, à l’éducation thérapeutique et à l’organisation des consultations.
Prise de TA

Prise de TA
Crédit photo : SATURN STILLS/SPL/PHANIE

L’hypertension artérielle (HTA) est une maladie  chronique et constitue le facteur de risque cardio-vasculaire le plus fréquent et en constante augmentation compte tenu de l’accroissement de l’âge de la population : environ 12 millions de personnes hypertendues traitées en France (8,6 millions en 2000). L’HTA est responsable d’au moins 45 % des décès par maladies cardiaques et de 51 % des décès par accidents vasculaires cérébraux. Elle constitue le premier motif de consultation en médecine générale dans le monde.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte