Maladies chroniques

GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS  Abonné

Publié le 18/01/2019
Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois plus grande quand la prise en charge est exercée par une infirmière que par un médecin généraliste.
Goutte

Goutte
Crédit photo : SPL/PHANIE

Doherty M, Jenkins W, Richardson H & al. Efficacy and cost-effectiveness of nurse-led care involving education and engagement of patients and a treat-to-target urate-lowering strategy versus usual care for gout: a randomized controlled trial.  Lancet 2018;392:1403-12.

CONTEXTE

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte