E3. Médicaments incriminés dans les fatigues iatrogènes [6]  Abonné

Publié le 04/03/2016
  • Psychotropes
Tous les antidépresseurs ; lithium ; benzodiazépines, buspirone, méprobamate ; tous les hypnotiques
  • Antalgiques

Codéine, tramadol, morphiniques

  • Anti-histaminiques

De 1ère génération surtout

  • Antihypertenseurs

Notamment diurétiques ; antiHTA centraux ; β-bloquants (surtout liposolubles)

  • Antinauséeux

Antihistaminiques, antagonistes de la dopamine, scopolamine

  • Progestérone

Par voie orale surtout

  • Interférons
  • Biphosphonates injectables

Source : Le Généraliste: 2750