E2. Les situations de sauvetage de membre  Abonné

Publié le 31/01/2014

• L'ischémie permanente chronique est associée à un risque élevé d'amputation, ce qui nécessite d'hospitaliser le patient en centre spécialisé. Quelle que soit la topographie des lésions, une revascularisation doit être tentée chaque fois que possible.

Un traitement par injection de prostaglandines peut être proposé en cas d'impossibilité ou d’échec de la revascularisation. Sinon, une amputation est effectuée en cas de risque vital.

Le traitement antalgique fait souvent appel aux antalgiques de palier 2 ou 3.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte