E2. La vaccination contre le papillomavirus  Abonné

Publié le 24/04/2015

Des données en provenance d’autres pays confirment que le vaccin prévient les lésions précancéreuses cervicales de haut grade.

Des données convergentes provenant de plusieurs pays confirment l’absence de lien entre cette vaccination et la survenue de maladies auto-immunes, notamment de la sclérose en plaques.

La vaccination est recommandée chez toutes les jeunes filles de 11 à 14 ans avec un schéma vaccinal à 2 doses espacées de 6 mois.


Source : Le Généraliste: 2719