Du paternalisme au partenariat  Abonné

Publié le 04/12/2009

Du contrôle glycémique à la prévention des hypoglycémies en passant par les conseils hygiénodiététiques, chacun de ces savoirs doit être désormais partagé. Il faut compter aujourd’hui sur le patient lui-même pour sa propre prise en charge, mais aussi sur l’entourage et les associations de diabétiques. Une fois le diagnostic établi et le suivi thérapeutique mis en place, l’éducation du patient peut se faire à l’occasion d’une hospitalisation de courte durée dans un service spécialisé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte