CHAPITRE 3 : LES CAUSES IATROGÈNES  Abonné

Publié le 04/03/2016

Madame G, 50 ans, revient vous voir au sujet de sa fatigue. Il s’agit d’une patiente hypertendue, dyslipidémique et tabagique. Vous l'aviez reçue 1 mois plus tôt, identifié une mauvaise hygiène du sommeil pour laquelle vous lui avez donné des conseils. Elle n’a pas semblé convaincue et vous questionne au sujet de sa statine, « avec tout ce qu’on lit, Docteur ». Elle vous demande aussi « des vitamines » pour son fils de 16 ans, lycéen « toujours fatigué, mou ». 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte