Capi et diabète  Abonné

Publié le 04/03/2011

Les médecins qui ont signé Capi (contrat d'amélioration des pratiques individuelles), doivent motiver leurs patients diabètiques à se faire suivre selon des critères ayant trait au dosage trois à quatre fois par an de l’HbA1c, à la réalisation annuelle d'un fond d'œil (FO) et aux traitements par statines et aspirine pour les patients à haut risque cardiovasculaire. L’objectif à atteindre est que 65% des patients diabétiques adhèrent à ce suivi, qu’ils soient ou non à haut risque cardiovasculaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte