Douleur chronique

BON USAGE DES OPIOÏDES  Abonné

Publié le 08/06/2018

La prise en charge de la douleur chronique non cancéreuse justifie parfois le recours aux opioïdes. Mais tout le modèle bio-psycho-social doit être pris en charge pour traiter la douleur-maladie.

J’EXPLIQUE

La douleur chronique non cancéreuse (DCNC) a plusieurs caractéristiques : elle dure depuis au moins trois mois malgré un traitement antidouleur ; elle persiste même si sa cause a disparu ; elle altère significativement la qualité de vie. Elle est souvent multifactorielle, avec des facteurs d’entretien psychologiques, sociaux et culturels, et des conséquences physiques, psychiques et socio-professionnelles (perte d’autonomie, handicap, isolement).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte