Autonomiser le patient  Abonné

Publié le 17/09/2010

L'éducation thérapeutique du patient est aujourd'hui au cœur des priorités dans la prise en charge au long cours des pathologies chroniques comme la BPCO. La participation du patient à ses soins a démontré son efficacité thérapeutique dans la plupart des cas. Les états de passivité, la dépendance, la coopération et/ou l'autonomie du patient correspondent aux fonctions de contrôle, d'expertise, de partenariat et/ou de facilitateur du médecin. Dans un contexte d'urgence ou de régression du patient, une pratique médicale de type « contrôle-passivité » peut se concevoir.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte