Dermatologie

Acné : le soleil, ce faux ami  Abonné

Publié le 23/06/2017

L’acné, premier motif de consultation en dermatologie, concerne 80 % des adolescents et 25 % des adultes. De nombreuses idées reçues existent encore, notamment sur le soleil et l’alimentation… 

J’EXPLIQUE

Les androgènes stimulent l’activité de la glande sébacée (hyperséborrhée), mais à eux seuls ils ne peuvent tout expliquer. S’ils sont physiologiquement beaucoup plus élevés chez les hommes que chez les femmes hyperandrogéniques, tous les hommes ne souffrent pas d’acné. Il existe pour chaque individu une sensibilité propre de la glande sébacée aux androgènes, expliquant l’existence de « familles à acné ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte