Des outils qui aident à réorganiser la pratique médicale  Abonné

Publié le 24/11/2017

Dans les régions où les médecins pratiquent une médecine à flux tendu (jusqu’à 50 consultations par jour), l’introduction d’objets connectés peut contribuer à améliorer la situation. Le Dr Jean-Marie Bournazel, généraliste à L’Isle Jourdain dans le Gers, est équipé d’un tensiomètre, d’une balance, d’un glucomètre, d’un oxymètre de pouls (très utile en situation d’urgence), d’un thermomètre, tous connectés et dont les mesures s’affichent directement dans l’ordinateur (en utilisant le logiciel Kligo de la start-up lyonnaise Medeo).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte