C’est arrivé le 11 septembre 1962 - Mort de Robert Soblen, psychiatre… et espion

C’est arrivé le 11 septembre 1962Mort de Robert Soblen, psychiatre… et espion

11.09.2014
  • Mort de Robert Soblen, psychiatre… et espion - 1

    Mort de Robert Soblen, psychiatre… et espion

Robert Soblen est né en Lituanie en 1900 sous le nom de Ruvelis Sobolevicius. Arrivé en France au début des années 1920, il fréquente les milieux trotskistes dont il devient une figure. Il commence à collaborer en 1931 pour le NKVD (Narodnii komissariat vnoutrennikh diel ou Commissariat du peuple aux Affaires intérieures, la police politique de l'Union soviétique « chargée de combattre le crime et de maintenir l'ordre public »). En 1932, il rejoint le parti communiste d’Allemagne.

En 1941, Robert Soblen et son frère Jack émigrent aux États-Unis et aurait presque immédiatement commence son activité d’espionnage pour l’URSS en transmettant des documents secrets de l'Office of Strategic Services (OSS), l’agence de renseignement du gouvernement des États-Unis qui avait été créée le 13 juin 1942 après l'entrée en guerre des États-Unis pour collecter des informations et conduire des actions « clandestines » et « non ordonnées » par d'autres organes. Il aurait aussi fait parvenir au Kremlin des informations sur la bombe atomique provenant des Sandia National Laboratories d'Albuquerque.

Soblen, qui exerçait comme psychiatre au New York's Rockland State Hospital, fut finalement arrêté par le FBI en décembre 1960 pour ses activités d’espionnage Durant la Seconde Guerre mondiale.

Le psychiatre fut condamné à la prison à vie en 1961. Mais ayant fait immédiatement appel, il fut libéré après avoir versé une caution de 100 000 dollars en attendant son nouveau procès. Les agences de cautionnement rayant refusé d'avancer la somme car on venait de diagnostiquer une leucémie incurable à Sobien, les 100 000 dollars avaient été réunis par sa femme qui apporta 40 000 dollars provenant de ses économies et par George Kirstein, éditeur de l'hebdomadaire libéral The Nation, qui versa les 60 000 dollars restants.

Fuite en Israel...

Le FBI ne plaça pas Soblen sous surveillance, estimant peu probable une fuite à l’étranger du fait de sa santé précaire et du montant élevé de sa caution fournie par des personnes privées qui, dans ce cas, perdraient leur argent. Lorsque le dernier appel fut rejeté, en juin 1962, Soblen s'enfuit en Israël, qui garantissait à tous les Juifs un droit du retour. Il fut pourtant très vite expulsé, ce qui ouvrit une polémique dans l’état hébreu, de nombreux Juifs estimant inviolable le droit de retour.

... et suicide à Londres

Il demeure que Sobien aura été avec Joseph Joanovici etMeyer Lansky l'un des trois seuls juifs qui auront jamais été extradés d’Israel en Amérique. Soblen ayant tenté de se suicider avec un couteau dans l'avion qui le ramenait aux États-Unis; il dut être débarqué à Londres pour y être hospitalisé. Les médecins anglais qui l’examinèrent jugèrent que sa leucémie était stabilisée et qu’il pouvait encore vivre quelques années et qu'il pouvait encore espérer vivre plusieurs années. Soblen fit alors une demande d'asile politique qui fut rejetée par le gouvernement britannique. Sachant dès lors qu’il ne pourrait pas échapper à l’expulsion vers les Etats-Unis, le psychiatre-espion se suicida en ingurgitant une dose massive de barbituriques le 11 septembre 1962.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
vaccins

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit bouclé en mars mais jamais rendu public » sur la toxicité...Commenter

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... Commenter

30 minutes d'activité physique évite un décès sur 12 !

sport

Un article du Lancet venant de paraître, indique qu’un décès sur 12 pourrait être évité, avec 30 minutes d’activité physique pratiquée cinq... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir