Des médecins des Alpes Maritimes condamnés pour escroquerie à la Sécu

Des médecins des Alpes Maritimes condamnés pour escroquerie à la Sécu

11.09.2014
  • Des médecins des Alpes Maritimes condamnés pour escroquerie à la Sécu - 1

    Des médecins des Alpes Maritimes condamnés pour escroquerie à la Sécu

Onze médecins de Nice, Cagnes-sur-Mer, Villeneuve-Loubet et Saint-Paul-de-Vence ont été condamnés mercredi à des peines allant de 3.000 euros d'amende à deux ans de prison ferme dans une affaire d’escroquerie à la Sécurité sociale. Mais c’est un pharmacien des Alpes-Maritimes, qui a écoppé de la peine la plus lourde : trois ans ferme avec interdiction définitive d'exercer sa profession et une amende de 80.000 euros. Quelque 200.000 euros avaient déjà été confisqués dans la pharmacie de ce pharmacien du village de La-Colle-sur-Loup (photo).

Lors du procès en juillet dernier, le procureur avait estimé que le pharmacien était "l'animateur d'une escroquerie complexe", totalisant au moins 618.000 euros de remboursements indûment perçus via des cartes Vitale, au préjudice de nombreuses cpam. Le gérant de la pharmacie établissait notamment des listes de médicaments particulièrement onéreux que des médecins prescrivaient à des faux patients tziganes. Les médicaments remboursés par les caisses n'étaient jamais distribués. Le pharmacien reversait une partie des remboursements aux malades fictifs.

Dans cette affaire, le médecin le plus lourdement condamné a également été interdit définitivement d'exercer et a écopé de 50.000 euros d'amende. Les autres peines de prison concernant les médecins vont jusqu'à un an avec sursis. Quatre médecins ont été interdits d'exercer pendant six mois. Deux Tziganes en fuite, objets d'un mandat d'arrêt, ont été condamnés à 6 ans de prison ferme. D’autres ont écopé de 18 mois et 2 ans. Une avocate du barreau de Nice, amie du pharmacien, a par ailleurs été condamnée à un an de prison avec sursis pour avoir fourni des cartes Vitale. Un total de 185.000 euros de dommages et intérêts doit être versé aux caisses maladie.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Infirmière

Infirmière en pratique avancée : la profession dénonce un dispositif trop « hospitalier » et rectifie le décret

D'ici quelques jours, le ministère de la Santé devrait remettre aux syndicats de médecins une nouvelle version du décret encadrant les Infirmières en pratique avancée (IPA). Fustigée par l'ensemble...1

Épidémie de rougeole, où en est-on ?

Virus de la rougeole

On en parle moins, cependant l'épidémie de rougeole sévit toujours en Fance, puisque d'après le dernier bulletin hebdomadaire publié hier... 1

Agnès Buzyn, femme politique la plus influente du premier trimestre 2018

Agnès Buzyn

Stratégie de transformation du système de santé, plan prévention, financement des Ehpad… Depuis le début de l'année, Agnès Buzyn est sur... 1

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir