Courrier des lecteurs - Tiers payant généralisé : une idée pour être payé à coup sûr

Courrier des lecteursTiers payant généralisé : une idée pour être payé à coup sûr

14.03.2014

Je suis favorable au tiers payant généralisé pour faciliter l'accès aux soins de ville. Pour être acceptable le tiers payant doit se faire par l'intermédiaire des banques trésorières des frais de santé.

Cela existe déjà en France. Le patient paye le médecin avec une carte bancaire de santé à paiement immédiat et systématique qui pourrait être couplée à une carte Vitale.

La banque ou un organisme bancaire public de santé se rembourse ensuite en débitant le compte de son client après son remboursement par son organisme de Sécurité sociale et sa mutuelle. Il s'agit donc bien d'un tiers payant différé généralisé comme le souhaite Marisol Touraine.

Donc, si le patient n'est pas remboursé pour diverses raisons, Il paiera malgré tout, a posteriori, son acte médical, mais le médecin sera toujours payé comme tout prestataire d'un service et sans devenir le trésorier de la Santé publique.

Ce système est donc contrôlé en évitant les abus des patients consommateurs de soins. Les médecins opposés au tiers payant ne risqueront pas l'acte impayé imprévu puisque le paiement se fera automatiquement pendant l'acte médical.

Je refuserai toujours le tiers payant généralisé avec remboursement aléatoire du médecin par une caisse non solvable.

Madame Touraine, réfléchissez bien avant de généraliser le tiers payant dont le seul but serait de contrôler les revenus des médecins et de laisser toute la liberté aux patients de pouvoir consommer gratuitement des soins de ville.

Dr Philippe Garnier, Limoges (Haute-Vienne)
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir