Y aura-t-il bientôt une carte sanitaire opposable pour la médecine de ville ?  Abonné

Publié le 24/04/2009

Crédit photo : ©GARO/PHANIE

La polémique.

A l’Assemblée nationale, l’inégale répartition des médecins a cristallisé les passions. Des députés, de la majorité comme de l’opposition, ont déposé des amendements pour contraindre les choix d’installation des médecins libéraux. Le débat risque de rebondir au Sénat, d’autant que le gel des installations des infirmières vient d’entrer en vigueur cette semaine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte