Xavier Bertrand pour le remboursement des pilules de 3e génération

Publié le 08/03/2011

Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, s'est déclaré mardi favorable au remboursement des pilules contraceptives de 3e génération faiblement dosées, dont une seule est aujourd'hui remboursée par la Sécurité sociale. « Pour à peu près 23 pilules différentes qui sont sur le marché de troisième génération, une seule, une seule est aujourd'hui admise au remboursement. Ce n'est pas normal » a affirmé le ministre sur Europe 1. « Je le dis aux laboratoires, inscrivez ces pilules au remboursement, ce qui fera diminuer le prix et elles seront remboursées par la Sécurité sociale, ou alors je changerai les règles du jeu, de façon à ce qu'il n'y ait pas la moitié des femmes qui aujourd'hui paient elles-mêmes leur mode de contraception et d'autres qui pourraient avoir recours à cette pilule de troisième génération, qui ne le font pas pour des raisons financières » a-t-il déclaré. Le ministère de la Santé, interrogé par l'AFP sur les possibles changements de règles du jeu, a précisé qu'il ne s'agit à ce stade que de pistes de réflexion. Une pilule de troisième génération faiblement dosée (Desobel Gé 20 du laboratoire Effik) est remboursée à 65 % par l'Assurance-maladie depuis janvier 2010. C'est la deuxième pilule contraceptive de troisième génération à avoir été admise au remboursement après Varnoline continue (Schering-Plough), mais c'est le premier contraceptif faiblement dosé (20 gamma d'estrogène contre 30 gamma) à être remboursé. Les pilules de 3e génération représentent la moitié en volume des contraceptifs utilisés.


Source : legeneraliste.fr