Édito

À vous de jouer !

Publié le 13/03/2020
Edito

Edito

La santé aura décidément un impact sur les élections municipales, dont le premier tour est programmé ce dimanche. Mais pas de la façon qu’on imaginait. Davantage que d’accès aux soins, il a été question de coronavirus pendant cette campagne. La montée en puissance de l’épidémie pourrait d’ailleurs avoir une incidence sur la participation au scrutin. Selon une enquête IFOP, 29 % des Français envisageraient de ne pas aller voter dimanche en raison des risques de contagion.

Ces dernières semaines, l’actualité a été confinée, si l’on peut dire, au Covid-19. Le virus est devenu, à tort ou à raison, le sujet de préoccupation numéro un des Français. La vie du pays est désormais rythmée par le décompte quotidien du ministère de la Santé égrenant le nombre de nouveaux cas et de décès sur l’ensemble du territoire. Les messages de prévention sont martelés pour limiter la diffusion du virus.

Soucieux d’éviter le scénario italien, le président de la République a pris part à trois conseils de défense spécifiques sur la question. En déplacement au Samu de Paris à Necker, Emmanuel Macron a invité les Français vivant dans des territoires où l’épidémie bat son plein à se tourner vers leur médecin de famille s’ils sont touchés par des « symptômes légers ». Histoire de désengorger les urgences. « Les médecins généralistes sont tout à fait compétents et sont pleinement mobilisés. Il est important, dans les départements touchés par l’épidémie, de ne pas les oublier et de les appeler en première intention », a-t-il affirmé.

Cette belle attention ne fait pas oublier aux intéressés que comme leurs patients, ils ne sont toujours pas équipés comme ils le devraient pour affronter ce virus. Mais à défaut de protection physique, au moins savez-vous que vous aurez une protection sociale si vous veniez à être contaminés ou dans l’impossibilité d’exercer. Vous connaissez aussi les consignes de prise en charge des patients en ambulatoire, enfin publiées par les autorités. Comme l’a laissé entendre le chef de l’État : à vous de jouer !

Christophe Gattuso, directeur de la rédaction

Source : Le Généraliste: 2903