Vol dangereux  Abonné

Publié le 27/02/2009

Crédit photo : ©JOUBERT/PHANIE

Les voyages aériens sont devenus tellement fréquents que l’on en oublierait presque les risques pour la santé. Heureusement, le New England Journal of Medicine vient nous rappeler la liste des risque encourus. Ainsi, même si la pression dans la cabine peut correspondre au maximum à une altitude de 2438 m, ce qui assure d’être encore dans la partie plate de la courbe de dissociation de l’oxy-hémoglobine, on estime que 18% des patients atteint de BPCO vont être en détresse respiratoire légère.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte