Virginie Muller  Abonné

Publié le 23/01/2009
Cette généraliste remplaçante a soutenu en septembre 2008, une thèse, sur les premières installations en médecine générale.

Crédit photo : ©DR

Le retard de l’âge d’installation des jeunes médecins est-il une tendance constante ?

Oui, les jeunes médecins ont en effet tendance à s’installer de plus en plus tard. Mais, plus qu’un retard à l’installation, il s’agit davantage d’une désaffection de l’installation, avec des jeunes qui ne s’installent pas du tout ou plus exactement qui abandonnent la médecine. Au sein des promotions qui sont formées en Ile-de-France, depuis plus de dix ans, il y a presque 30 % de perdus de vue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte