Éditorial

Virage ambulatoire  Abonné

Publié le 23/01/2015

Crédit photo : ©PHANIE

10 ans après la création du DES de médecine générale, l’internat pour tous a-t-il eu des incidences positives pour la profession ? Incontestablement oui, même si cette réforme n’a pas totalement résolu les problèmes d’attractivité de la discipline, mesurés par la vacance de certains postes et par le fait qu’une partie non négligeable d’internes en médecine générale se destine, en fait, à faire autre chose. En tout cas, tout le monde s’accorde pour dire que les futurs généralistes sont mieux formés que leurs aînés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte