Violences aux femmes : un "kit de constatation en urgence" expérimenté

Publié le 23/11/2013

Le gouvernement va doubler les moyens consacrés à la lutte contre les violences faites aux femmes dans un plan triennal présenté vendredi, qui comprend notamment des mesures visant à favoriser les plaintes et améliorer le recueil de preuves en cas de viol. Ce plan interministériel, présenté par la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem, doté de 66 millions d'euros comprend notamment 1.650 nouvelles places d'hébergement d'urgence et le doublement des effectifs de travailleurs sociaux dans les commissariats et gendarmeries. Pour sensibiliser le grand public, une campagne audiovisuelle intitulée "contre les violences, libérons la parole" a été lancée vendredi, et le plan comporte des mesures visant à "mobiliser l'ensemble de la société" comme la formation des soignants, enseignants, magistrats, travailleurs sociaux... Le gouvernement prévoit l'expérimentation d'un "kit de constatation en urgence" qui sera proposé aux Samu et devrait permettre une meilleure prise en charge de la victime d'un viol, en assurant les soins mais aussi les prélèvements nécessaires à la constitution des preuves et l'orientation vers un commissariat en vue d'un dépôt de plainte.


Source : legeneraliste.fr