VIH, ces occasions manquées de dépistage  Abonné

Publié le 20/04/2018

Un tiers des patients VIH sont diagnostiqués au stade tardif. 90 % ont pourtant eu recours au généraliste dans les 3 ans avant le diagnostic. Pour comprendre ces « occasions manquées », le Dr Mathilde Pillard (Saint-Etienne) a soumis à des omnipraticiens des vignettes cliniques correspondant à des (vrais) patients nouvellement dépistés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte