Vers une « Europe des dons d’organes et greffes » ?  Abonné

Publié le 16/10/2009

Procédures et protocoles de prise en charge différents, systèmes de santé à géométrie variable…La réflexion est en cours, mais la tâche très complexe. Il existe déjà une forme de coopération transfrontalière. Si un greffon ne trouve pas preneur en France, il est proposé à d’autres pays européens ; c’est notamment le cas pour les morphologies particulières (enfant) ou les groupes sanguins rares, comme le groupe AB.


Source : Le Généraliste: 2501