Cancer du poumon

Vers un dépistage de masse ?  Abonné

Publié le 04/02/2011
Pour la première fois, un essai randomisé montre qu’un dépistage par scanner hélicoïdal chez le gros fumeur pourrait permettre de réduire la mortalité du cancer du poumon de près de 20 %.

Crédit photo : ©AIRELLE-JOUBERT/PHANIE

Après le cancer du sein, du côlon et du col de l’utérus, le cancer du poumon sera-t-il le prochain candidat à un dépistage de masse ? Si rien n’est pour le moment engagé dans ce sens, la question se pose avec force depuis l’annonce, fin octobre, des résultats préliminaires de l’étude NLST.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte