Vénus noire  Abonné

Publié le 22/10/2010

En 2002, la France restituait à l’Afrique du Sud les restes de la « Vénus Hottentotte », une femme atteinte d’hypertrophie fessière. Le moulage de son corps et ses organes génitaux protubérants avaient été exposés au Musée de l’Homme jusqu’en 1976. Exhibée dans les foires entre Londres et Paris elle finit prostituée et ravagée par la syphilis. Le film de Kechiche retrace le calvaire de sa vie. Il dénonce la cupidité de son entourage, ainsi que le cynisme du monde scientifique, incarné par l’anatomiste Georges Cuvier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte