Venise à Paris  Abonné

Publié le 19/10/2012

Canaletto et Guardi, les deux princes de la « veduta » vénitienne du XVIIIe siècle – art de la peinture de vues que s’arrachaient les riches touristes et les cours européennes – se partagent actuellement les cimaises du musée Jacquemart-André (1). Mises en regard, leurs œuvres affirment leurs ressemblances et leurs différences – Canaletto plus détaillé, Guardi plus poétique – mais tous deux amoureux d’une Venise à la fois réelle et mythique aux couleurs somptueuses.

Et ne manquez surtout pas d’aller au musée Maillol (2) qui expose aussi Canaletto – cette fois sans Guardi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte