Variations sur « Hiroshima mon amour »  Abonné

Publié le 28/03/2014

Crédit photo : Cosimo Mirco Magliocca

Crédit photo : Benoite FANTON/WikiSpectacle

Crédit photo : Benoite FANTON

Crédit photo : photo LOT

Jouant sur le film écrit par Marguerite Duras et réalisé par Alain Resnais, la belle et sensible Dominique Journet Ramel est seule en scène : elle transmet la force incantatoire du texte, va-et-vient entre 1957 à Hiroshima et 1944 à Nevers. Elégante et suggestive, la mise en scène de Patrice Douchet fait intervenir d’autres voix et des plans du film, dans une célébration fascinante de la mémoire impossible.

Lucernaire, Paris VI. Tél. : 01 45 44 57 34

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte