Vaccins : Marisol Touraine s’inquiète d’un mouvement de «défiance»

Publié le 09/10/2014

Crédit photo : GARO/PHANIE

Alors qu'un couple comparaît jeudi devant le tribunal correctionnel d'Auxerre pour avoir refusé de faire vacciner leur fille de 3 ans du DTP, la ministre de la Santé a lancé jeudi «un appel» pour qu'il n'y ait pas d'arrêt de vaccination en France, se disant préoccupée «par un mouvement de défiance envers les vaccins». Marisol Touraine a rappelé sur i-Télé que «les vaccins, c'est absolument fondamental pour éviter les maladies». «Il y a un mouvement de personnes qui refusent par principe la vaccination au nom de la liberté. La liberté s'arrête là où commence la santé publique et la sécurité de l'ensemble de la population», a déclaré la ministre.

Concernant la comparution du couple devant la justice, la ministre a rappelé que la vaccination contre la polio était obligatoire, alors même que la question de l’obligation a fait l’objet d’un récent avis du HCSP. «Ce débat sur les adjuvants a pris une importance en France que l'on ne trouve pas dans les autres pays», a-t-elle déploré, en référence aux réticences avancées par les parents de la fillette. Et la ministre de rappeler qu'elle avait «lancé une étude pour rassurer, pour faire la transparence sur ces sujets-là car la transparence est la meilleure alliée de la confiance». La ministre a par ailleur rapopelé que la polio était une maladie qui faisait sa réapparition au moyen-orient.


Source : legeneraliste.fr